• Restauration d'un abécédaire ancien

    Pour ceux et celles que cela interesserait, je vais vous montrer comment j'ai restauré mon tableau Reconnaissance de Maria Circaud.

    Certains collectionneurs préfèrent ne pas toucher à ces ouvrages anciens, les laisser "dans leur jus", moi je préfère remplacer les parties manquantes, remettre mon aiguille dans l'ouvrage de ces petites filles d'autrefois pour réparer les outrages du temps, sur ces broderies faites avec tant d'amour , de soin et d'heures passées sous une lampe à pétrole, au soleil dans les champs ou en classe, où toutes les petites filles apprenaient la couture, à marquer leur trousseau et tout ce qui allait faire d'elles des femmes et des ménagères accomplies...

    Voici le tableau au départ: le tissu semble sain, les plus gros manques sont dans le cartouche central, la moitié de la phrase est débrodée. D'après les traces laissées sur le tissu on peut retrouver la phrase:mon coeur vous aimera toujoursn précédé d'une croix, comme beaucoup d'ouvrages de cette époque. Il semble y avoir une grosse tache grise en bas à gauche.

    Le verre est d'origine, mince et avec des irrégularités à la surface, le cadre est également d'origine, noir avec un filet doré, en bon état à part un petit éclat.

    Restauration d'un abécédaire ancien

    L'envers est un carton, qui a été cloué au cadre

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Première étape, il faut d'abord enlever tous les clous pour pouvoir enlever ce fond de carton

    La chose faite , je découvre une autre toile en coton qui protège la broderie, elle aussi clouée au cadre, une  nouvelle fois, il faut tout déclouer!

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Une bonne surprise, les taches que l'on voyait étaient sur cette toile blanche et pas sur l'ouvrage brodé! Elles se voyaient juste par transparence...

    Cette toile blanche a été cousue à l'ouvrage avant d'être replié sur l'arrière pour protéger la broderie et faire un fond blanc

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Restauration d'un abécédaire ancien

    On peut maintenant découvrir les couleurs d'origine de l'ouvrage. Tout ce qui est brodé en soie est resté en bon état et a assez bien conservé ses couleurs. Les parties abîmées étaient brodées en laine et se sont bien plus décolorées.

    On peut ainsi voir que l'intérieur du cartouche était brodé en laine violet-fushia

    Restauration d'un abécédaire ancien

    J'ai décousu la pièce de coton blanc de la broderie, le tissu était de toute façon taché et en mauvais état

    J'ai débrodé toute la phrase du cartouche, la laine était tellement mitée qu'il suffisait de frotter avec une aiguille pour qu'elle parte en poussière!

    Restauration d'un abécédaire ancien

     

    Ensuite, il a fallu reconstituer sur papier quadrillé la phrase manquante en se basant sur les traces restées sur le tissu,.

    J'ai choisi de ne pas la rebroder de la même couleur, je trouvais que refaire la couleur d'origine aurait fait trop de contraste avec les autres couleurs, décolorées par le temps, j'ai donc choisi de la rebroder avec du coton perlé fin couleur vieux rose, exactement à l'emplacement de la phrase d'origine.

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Une autre petite partie à rebroder, cette fois avec un coloris turquoise. je ne suis pas absolument sûre de mon interprétation du motif!

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Restauration d'un abécédaire ancien

    Encore quelques petites retouches par ci par là, et l'ouvrage est prêt à être réencadré.

    Une grande feuille de papier blanc remplacera la toile de coton, un fond en contreplaqué mince, on recloue, on ferme hermétiquement avec de la bande kraft spéciale pour encadrement et voilà le résultat!

    Après sa restauration ce bel ouvrage revit pour mon plus grand bonheur!

    Restauration d'un abécédaire ancien

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Mai 2013 à 18:27

    Le résultat est superbe en tout cas, bravo et bon 1er mai.

    2
    Violette2sescas
    Mercredi 1er Mai 2013 à 19:01

    Alors là, c'est vraiment du grand art...d'abord il faut oser prendre le risque de démonter cet ouvrage si ancien, et ensuite quel travail de recherche et de finition ! Je ne pense pas qu'un "professionnel " puisse faire mieux, et toi en plus tu y rajoutes ton COEUR ! Tu es vraiment une grande dame de la broderie, qu'on se le dise au fond des ports..ah non, ça c'est pour Brassens ! 

    Bravo et longue vie à cet abécédaire, la petite Maria peut dormir tranquille...

    3
    annieca
    Mercredi 1er Mai 2013 à 19:09

    Joli tableau plein de dévotion familiale, sûrement exécuté en pension ou école religieuse si l'on regarde tous les symboles. Tu as fait un très beau travail de restauration, bravo, ce que je n'ai jamais fait sur les miens. Où les exposes-tu dans ta maison?

    4
    Valérie-Anne
    Mercredi 1er Mai 2013 à 19:39

    Félicitations pour ce travail de restauration et de fourmi ! 

    Restaurer ces ouvrages est le parti pris de les faire revivre et c'est beau d'y contribuer, tant de choses anciennes se perdent, mitées, abimées au fond d'armoires ou de cartons...

     

    5
    Colombine Profil de Colombine
    Mercredi 1er Mai 2013 à 19:57

    ...ou comment ressusciter tant l'ouvrage que la petite fille ! Un beau courage que le tien et un immense respect dans pour la broderie que pour la brodeuse! Félicitations!

    6
    marielilas
    Mercredi 1er Mai 2013 à 20:31

    Super intéressant ton reportage et quel beau résultat ! Bravo pour tout ce travail mené avec beaucoup de passion ...

    7
    Mercredi 1er Mai 2013 à 21:53

    C'était vraiment u n plaisir de le faire et pas si difficile que ça! J'aimerais bien trouver plus souvent des abécédaires bien abîmés et PAS CHERS à restaurer, mais même en triste état les marchands en demandent souvent des prix prohibitifs sous prétexte qu'ils sont anciens et...n'arrivent jamais à les vendre!

    Et puis je me dit que toutes ces petites brodeuses de jadis (qui sont peut être mortes très vieilles...) sont peut être heureuses, si elles me voient de là haut, de me voir faire revivre ces ouvrages sur lesquels elles ont passé tant de temps.

    8
    Mercredi 1er Mai 2013 à 23:14

    Rolàlà, ce que c'est beau !

    J'aimerai aussi beaucoup en trouver un un jour !

     A bientôt

    9
    Jeudi 2 Mai 2013 à 06:10

    Coucou la libellule aux doigts d'or.

    Moi qui ai vu cette ouvrage dans son jus, je suis impressionnée de ton travail!

    Maria serait très heureuse de cette restauration qui ne transforme pas son travail mais le met en valeur le fait revivre 127ans après. Je suis comme toi, à chaque fois que je vois une broderie très ancienne je pense aux petits doigts qui l'on créee, et qui sait, elles n'avaient peut-être même pas de diagramme?

    As tu osé le lavé?

    Mille bisous

    10
    Jeudi 2 Mai 2013 à 07:57

    Merci les filles!

    Non, je ne l'ai surtout pas lavé! J'ai déjà vu des catastrophes sur des ouvrages (surtout des petits rouges) dont la couleur avait bavé sur toute la toile suite à un essai de lavage.On peut éventuellement essayer d'atténuer des taches avec un coton tige imbibé de javel bien diluée mais on risque d'avoir des taches beaucoup plus claires que le tissu à la place!

    11
    Guysiane
    Jeudi 2 Mai 2013 à 10:03
    Quel travail, toutes mes félicitations
    Bises
    Josiane
    12
    Jeudi 2 Mai 2013 à 15:37

    J'ai adoré cette histoire de broderie restaurée avec amour et la recherche qui va avec

    Félicitations à toi pour ton respect de ces modestes ouvrages de petites filles 

    13
    marina56 Profil de marina56
    Jeudi 2 Mai 2013 à 17:09

    magnifique félicitation le rendu est superbe 

    14
    Jeudi 2 Mai 2013 à 18:09

    Merci les filles! Merci Nadine! J'adore tout ce que tu fais avec tout les textiles qui tombent entre tes doigts de fée.

    15
    Kiki38 Profil de Kiki38
    Vendredi 3 Mai 2013 à 15:59

    Cela doit être vraiment très émouvant de faire revivre une telle relique (et ce n'est pas péjoratif hein) ! Quand on pense au temps et à la patience qu'il a fallu à cette petite fille ou jeune fille pour broder cet ouvrage avec temps d'amour, on reste sans voix ! Je suis vraiment admirative, il est magnifique cet abcdaire Et bravo pour ta restauration

    16
    Vendredi 3 Mai 2013 à 16:34

    Merci Kiki! C'est vrai que je ne pense pas que beaucoup d'enfants d'aujourd'hui offrent de pareils cadeaux à leurs parents!

    17
    Samedi 4 Mai 2013 à 11:16

    Un sacré travail plein de nostalgie d'antan en imaginant cette jeune fille (quelle age avait elle?) en train de broder! 

    Bravo ta restauration est très belle!! Il a retrouvé une nouvelle jeunesse et je l'espère pourra parcourir encore des siècles!!

    18
    Mardi 7 Mai 2013 à 14:32

    Un tableau émouvant empreint d'amour et de respect familial, symbole d'un attachement éternel et fidèle aux valeurs des êtres chers.  

    19
    petitlarousse
    Jeudi 24 Décembre 2015 à 13:28

    Bonjour, De la bel ouvrage, félicitations. Je devant moi un abécédaire daté de 1874. La trame a des taches de rouille, des éléments brodés sont totalement dévorés par les mites. Le verre est cassé; une porte ouverte pour la saleté et la vermine. Je pense l'aspirer et le laisser tel quel après les restaurations d'usage sur le cadre Biedermeier Qu'en pensez-vous..

    Pour sa destination voir sous "Musée Chappuis-Fähndrich  Develier. CH.

    Bien à vous

      • Jeudi 24 Décembre 2015 à 13:40

        Bonjour!

        Il faudrait vraiment le voir pour savoir quoi faire...

        Déjà le désencadrer, si la vitre est cassée,ça ne sert à rien de la garder, au contraire, le verre pourrait couper la toile ou les fils. Le cadre est-il en bon état ou est-il lui aussi abîmé?

        Est-il brodé en laine ? En coton ? En soie? Les manques sont ils importants ?

        Surtout ne pas le laver!!!! Mais l'aspirer  éventuellement avec un collant sur l'embout de l'aspirateur et aspiration minimum, sinon, s'il est brodé en laine, ça va faire encore plus de dégâts.

        Et puis, il y a deux écoles: certains trouvent que c'est une hérésie de restaurer et laissent en état, et d'autres(comme moi) qui préfèrent restaurer les parties manquantes quand c'est possible et que les manques ne sont pas trop importants.

        Et sinon, reproduire totalement la grille et rebroder l'ouvrage à l'identique. Cela permet de vraiment retrouver la beauté de l'ouvrage original.Je l'ai fait plusieurs fois sur des ouvrages irrécupérables,mais qui devaient être très beaux au départ, comme Louise Guissard, Marie Bezard , EMV 1749 ou le marquoir de reprises de Mathilde Ricahrd que je suis en train  de rebroder..

        Je serais curieuse de voir la photo de votre ouvrage...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :