• Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Trois petites filles du passé, trois marquettes bien différentes...

    Tout d'abord la plus ancienne, celle de Marie Garel en 1871

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    D'après mes recherches, il s'agirait sans doute de Jeanne Marie Garel, née le 30 mai 1860 à St Cyr les Vignes, dans la Loire

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Son papa Jean Antoine était cultivateur et avait 52 ans à la naissance de Marie, sa maman, Jeannette Fayol, en avait 30.

    Elle avait un grand frère, Claude, né en novembre 1857 et deux petites soeurs Christine et Mariette nées en 1861 et 1864.

    Elle épousa le 17 juillet 1880 Jean-Marie Commarmond, de 10 ans son aîné et lui aussi cultivateur.

    Ils ont eu un fils, Johannes, qui mourut peu de temps après sa naissance.

    Puis ils ont dû déménager...et on perd leur trace!

    Merci à Mr Michel Commarmond qui m'a aidé dans cette recherche.

     

    Elle avait donc onze ans quand elle broda ce joli petit marquoir carré avec ses animaux , ici un chien

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Et de l'autre côté, est-ce un lapin? Le tout agrémenté de coeurs et de symboles religieux

    *

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Et puis voilà Angèle, la fantaisiste! J'ai mis un moment à déchiffrer son nom : Angèle Nicolas, brodé de manière si originale sur sa marquette rouge

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Angèle, Louise, Eudoxie NICOLAS est née le 1er mars 1898 à Ancelle, joli village de montagne, dans les Hautes Alpes

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Ses parents, Emile NICOLAS et Honorine EYRAUD étaient cultivateurs, comme les parents de Marie et comme la plupart de la population rurale de cette époque. Ils étaient tous deux natifs d'Ancelle, se connaissaient sans doute depuis l'enfance, et se sont mariés en 1879, à l'âge de 22 et 23 ans

    Ils eurent 9 enfants: 6 garçons et 3 filles, Angèle est la petite dernière.

    Son frère aîné mourra à la guerre de 14.

    Elle se mariera en 1919 avec Félicien Garnier et décédera en 1986.

    C'est le seule marquoir que je connaisse où on trouve un double croix : une grand, et une plus petite dans le socle

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Et puis le dernier, plus récent celui là, brodé par Augustine St Marty

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Il est plus tardif : 1934, on peut penser que Augustine est née dans les années 20.

    Pas de croix de par Dieu ni de symbole religieux.La séparation de l'Eglise et de l'Etat est passée par là, et les religieuses n'étaient plus les seules à s'occuper de l'éducation des petites filles!

    Mais des motifs bien amusants, c'est la première fois que je vois un petit éléphant brodé sur un marquoir. En avait-elle vu un au zoo?

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Il y a aussi une souris et un de beaux bouquets de fleurs

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Augustine était une petite fille sérieuse et appliquée, sa broderie est parfaite et soigneusement doublée d'un beau tissu rouge

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

    Je n'ai malheureusement pas retrouvé sa trace, St Marty n'est pas un nom de famille courant.Si elle a eu des enfants, ils sont sûrement encore de ce monde, alors si ils passent par ma bulle...qu'ils me fassent signe!

    Les marquettes rouges de Marie, Angèle et Augustine

     

     


  • Commentaires

    1
    MClaude 47
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 16:18
    Marie, elles sont belles tes Marie, Augustine et Angèle !!! Que de vie dans ces petits moceaux de broderie, à quoi pensaient-elles en tirant l'aiguille ? C'est miracle que tu nous les fais revenir parmi nous, MERCI ma Belle
    ♥♥♥♡♡♥♥♥
    2
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 16:35

    Elles pensaient à ne pas faire de fautes...elles pensaient à la Blanchette qui allait faire son veau...elles pensaient à leur trousseau qu'elles allaient bientôt commencer...elles pensaient à Louis ou Fernand , à leur grande soeur qui préparait son mariage et à tant de choses qui ont toujours fait rêver les petites filles.smile

    3
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 17:00

    Encore de belles histoires comme tu sais très bien les raconter et les illustrer!

    Bonne soirée

    Bisous

    4
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 17:31

    Comme elles sont jolies tes petites brodeuses !

    La petite Marie est toute mignonne.

    Bisous bisous

    Catherine / LOlifa

    5
    Nadine d'Arras
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 18:46

    tes marquettes sont très jolies, j'adore

    6
    tantann
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 18:48

    3 jolis marquoirs et 3 belles histoires qui nous plongent dans le passé rural de la France.

    On imagine aisément ces petites filles en train de broder.

    Merci pour cette nouvelle tranche de vie.

    7
    annieca
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 18:56

    J'aime les marquoirs, mais les marquettes sont tellement émouvantes! L'ethnologue Yvonne Verdier nous donne une foule d'informations dans son ouvrage  Façons de dire, Façons de faire.

    Et puis c'est un régal de lire les prénoms de ces petites brodeuses. Bises.

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 08:59

        Je ne connais pas du tout ce livre, il faudra que je le trouve.

        Des prénoms désuets ou oubliés qui reviennent parfois, comme Louise, qui est en tête du palmares des petites filles qui naissent aujourd'hui.Le plus original que j'ai eu sur un marquoir est "Edoisie" que je n'ai retrouvé nulle part ailleurs, le plus romantique "Marie-Colombe", le plus fréquent "Marie" évidemment qui n'était pas forcémentle premier prénom sur l'acte d'état civil, et le plus "moderne" si on peut dire, pour une petite fille née avant le siècle, c'était Nathalie. Il ne devait pas y en avoir beaucoup à cette époque.

    8
    Jane
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 19:13

    De vrais petits trésors, merci pour le partage.

    9
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 20:48

    que de belle trouvaille et de belle histoire merci de nous faire partagée tout ca

    bisous

    10
    Danièle Maîtreau
    Samedi 17 Octobre 2015 à 08:27

    merci pour ce partage de si jolis marquoirs et les recherches si enrichissantes ! c'est un vrai régal de décrypter ces images et d'entrer dans l'histoire de ces petites brodeuses! bravo !

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 08:55

        Ca fait partie de l'attrait de ces marquoirs, pouvoir remonter le temps et retrouver la trace de ces petites filles, c'est passionnant.

    11
    Valbidouilles
    Samedi 17 Octobre 2015 à 08:59

    Je suis admirative devant tes recherches généalogiques , qui nous rendent bien réelles et "vivantes" ces petites filles.

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 09:02

        Merci Valbidouilles d'être passée dans ma bulle.

        Le fait que les archives départementales d'avant 1900 soient désormais en ligne rend les recherches plus faciles! Plus besoin de se déplacer dans les mairies.

    12
    Samedi 17 Octobre 2015 à 09:44

    Ces broderies sont magnifiques. Ce sont de véritables livres d'histoire. Bisous. Sylvie.

    13
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 14:16

    De très jolies marquettes ! La façon dont Angèle a écrit son nom est vraiment très originale !

    14
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 14:27

    Oui, j'adore! D'ailleurs j'ai eu un peu de mal  à comprendre la signification de ces petites lettres à côté de ces majuscules.

    15
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 07:47

    Et bien ils sont beaux encore ceux-là  !

    Eudoxie jamais encore entendu ce prénom, j'aime beaucoup.

    L'éléphant qui a peur de la souris : serait-ce une histoire entendue qu'elle aurait voulu illustrer ?

    Sur des marquoirs que j'ai (en photo seulement), brodés par des jeunes filles de villages voisins du mien en Sarthe, j'ai fait comme toi : partie dans les archives pour rechercher, et retrouver leur trace. Plein d'émotions à les faire revivre.

    16
    nanou
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 18:58

    Coucou Marie 

     

    tout est très jolie   bisous 

     

    nanou

    17
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 19:30

    woooooowwwww je n'avais pas vu la souris et l'éléphant, j'adore, c'est trop drôle

    de superbe trouvailles comme d'habitude :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :