• Modeste Blanchet

    Un petit village d'Indre-et-Loire : Bossay -sur-Claize

    Modeste Blanchet

     

    C'est là qu'est née le 25 avril 1842 une petite fille à qui ses parents, François et Magdelaine, ont donné le joli prénom de Modeste.

    Le papa, âgé de 29 ans, était maréchal (ferrand? on peut le supposer...)et sa maman 33 ans.

    Le 30 aout 1844, un petit frère est arrivé, à qui on a donné le même nom que son papa.

    En 1852, à l'âge de 10 ans,Modeste a brodé ce joli marquoir

    Modeste Blanchet

     

    Une croix avec les instruments de la passion, une belle maison bourgeoise: son école? la maison des notables du village ? des alphabets, des fleurs, des oiseaux, brodés en soie sur une toile fine.Un bien joli ouvrage pour une petite fille de 10 ans.

    Et puis 8 ans plus tard, la petite fille devenue jeune fille a brodé un autre marquoir, c'est celui-là que j'ai eu la grande chance de pouvoir acquérir

    Voici la merveille que Modeste a brodé à 18 ans

    Modeste Blanchet

    Un très bel autel et ses candélabres

    Modeste Blanchet

    Surmonté de deux faisans, tenant un épi de blé dans leur bec

    Modeste Blanchet

    Au dessus du faisan blanc , des petits lapins

    Modeste Blanchet

    Et surmontant le rouge, une biquette

    Modeste Blanchet

    Quatre magnifiques paniers et bouquets de fleurs

    Modeste Blanchet

    Modeste Blanchet

    Modeste Blanchet

    Modeste Blanchet

    Deux oiseaux, perchés sur les croix du calvaire du Christ, un avec un rameau d'olivier dans le bec, symbole de paix et d'amour

    Modeste Blanchet

    De magnifiques frises fleuries tout autour...

    La suite de l'histoire? Modeste devient lingère et épousa à 20 ans, le 7 juillet 1862, François Liot âgé de 36 ans, propriétaire cultivateur

    Ils eurent six enfants.

    La première fut une fille, née en 1866 et qu'ils appelèrent...Modeste comme sa maman!

    Puis vinrent François en 1867,Albert en 1872, Marie en 1874, Louise en 1876 et Prosper en 1882

    Et quand Modeste, la fille de Modeste, se maria avec Monsieur Dubois, ils eurent une fille qui bien sûr s'appela Modeste! Comme sa maman et sa grand-mère.

    La première Modeste décéda en 1902, à l'âge de 60 ans.

    Un jour, Marie-Noëlle acquit chez un antiquaire ces deux marquoirs

    La chance et le hasard firent en sorte que je puisse lui acheter le 2e.

    Et c'est ainsi que j'appris que Marie-Noëlle connaissait ma Bulle!!! Nous avons sympathisé.

    Marie-Noëlle et Marie-Joëlle passèrent une excellente journée avec leurs chers époux dimanche dernier à faire connaissance,à manger des grillades, à rire et à discuter ...de quoi ? De broderie et de marquoirs bien sûr! Et Marie-Noëlle en connaît bien plus que moi.

    Et c'est là que l'histoire devient incroyable!

    Marie-Noëlle avait remarqué quelque chose qui m'avait complètement échappé.

    Dans ma propre galerie pinterest sur les abécédaires anciens, regardé ce qui l'a frappé...

    Modeste Blanchet

    Les mêmes faisans, les mêmes lapins, la même chèvre, les mêmes fleurs, le même lieu et la même année!

    J'imagine que Louise et Modeste se connaissaient et sans doute étaient-elles amies

    A Bossay, j'ai retrouvé la trace d'une Henriette Auda, née en 1842 mais pas de Louise.Peut être était-ce son 2e prénom? Son papa était le meunier du village.

    Elle n'a sans doute pas eu le même destin que Modeste car son marquoir était en vente...au Canada!!!

    Fin de cette belle histoire.

    Si quelqu'un de ces deux familles passe ici par hasard, qu'il nous raconte ce qu'il sait de la vie de Modeste et Louise, qui aimaient les fleurs et les oiseaux...

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Juin 2015 à 18:07
    Colombine

    Quand on dit que le monde est petit! Histoire incroyable que celle de ces deux marquoirs.

    Je ne sais pas si les historiens de l'art ou les historiens tout-court ou encore les adeptes de la généalogie utilisent les marquoirs pour étudier la vie quotidienne d'autrefois ou retrouver des familles mais c'est ma foi un objet utile...et beau. Le marquoir de Modeste à 18 ans est une splendeur. Merci encore une fois pour ces belles tranches d'histoire et bravo à ton amie Marie Noëlle pour son esprit d'observation!

    2
    Samedi 13 Juin 2015 à 18:13

    Sympa cette histoire.Les marquoirs de Modeste sont magnifiques avec un coup de coeur pour la naiveté de celui de ces 10 ans.

    3
    Samedi 13 Juin 2015 à 18:27

    Juste après avoir écrit l'article, j'ai retrouvé la trace de Modeste Blanchet, devenue Madame Liot. J'ai donc rajouté les renseignements que j'ai trouvé.

    4
    Patou
    Samedi 13 Juin 2015 à 18:32

    très intéressant...merci pour le partage gros bisous

    5
    MClaude 47
    Samedi 13 Juin 2015 à 19:41

    non seulement tu trouves des merveilles : et une de plus !! mais tu nous fais vibrer avec leurs histoires à ces marquoirs d'une beauté incroyable, ces fleurs sont superbes !!

    et puis ils (ces marquoirs) nous procurent des joies insoupçonnées qui font des bonheurs incroyables !!

    Merci pour ta belle histoire et bisssssssssssss 

     

    6
    Samedi 13 Juin 2015 à 19:44

    Une pure merveille. Quelle bonheur qu'elle soit arrivée dans vos mains en si bon état.

    7
    Samedi 13 Juin 2015 à 23:12
    Niunia18

    Une belle histoire, merci pour le partage.

    8
    Danièle Maîtreau
    Dimanche 14 Juin 2015 à 07:17

    c'est vraiment superbe ! J'ai eu peine à croire qu'une petite fille de 10 ans était capable de broder si bien, et le marquoir qu'elle a brodé à 18 ans est absolument magnifique ! C'est merveilleux de retrouver l'histoire de ces familles au travers de leurs ouvrages, cela fait bien partie des recherches généalogiques, et personnellement je suis très gourmande de ses informations qui finissent par se croiser et nous ouvrent les yeux sur un passé pas si lointain, chaque découverte s'accompagnant d'une indicible chaleur !

    C'est une chance d'avoir pu acquérir ce marquoir qui ne pouvait tomber en de meilleures mains, et d'avoir rencontré une personne avec qui le partage a été aussi chaleureux !

    Merci encore pour ce joli billet plein de tendresse !!!!!!!

    9
    Dimanche 14 Juin 2015 à 08:29

    Je suis venue à diverses reprises lire et relire l'histoire de ces marquoirs et des vies qui s'y rapportent, grande émotion.  Ces enquêtes à mener doivent être passionnantes et quand tu trouves une récompense. Etonnant ces 2 marquoirs qui se ressemblent et vraisemblablement exécutés par deux amies. Et à la clé une belle rencontre pour les Marie Noëlle et Joëlle ! Avec toutes les recherches que tu fais sur ces abécédaires, tu devrais leur consacrer un livre, tu racontes si bien.

    10
    Dimanche 14 Juin 2015 à 09:09
    Super intéressant cet article. Et ces jolis marquoirs laissent une trace de leurs auteurs
    Bizoux
    La cocotte
    11
    Dimanche 14 Juin 2015 à 11:49

    Quelle merveilleuse histoire!

    C'est marrant de voir les liens que l'on peut faire

    12
    annieca
    Dimanche 14 Juin 2015 à 13:46

    On voit les beaux marquoirs et on imagine la vie des brodeuses; tu es une passeuse d'histoires Marie-Joëlle.

    13
    megane
    Dimanche 14 Juin 2015 à 14:22

    Encore une fascinante histoire comme tu sais si bien nous les narrer .

    Bises

    14
    Dimanche 14 Juin 2015 à 14:23

    J'avais reconnu le faisan de ton avatar, et je comprends qu'il a eu droit à une séance photo en découvrant ton article ....

    Un article incroyable !!!!!   quel délicieux moment tu nous offres là , j'ai lu et relu et je me suis régalée, t'es géniale smile

    Et que vous avez du passer une bonne journée entre amoureuses des marquoirs !

    Enfin,  (ça ne t’étonnera peut être pas) j'ai eu un petit coup de coeur pour le premier ouvrage de Modeste, maladroit tout comme j'aime LOL

    15
    Dimanche 14 Juin 2015 à 22:28

    Ah...les enquêtes généalogiques de la commisssaire Libellule..on en redemande !

    Quelle belle histoire, et qui a provoqué cette rencontre inattendue, décidemment le grand monde de la broderie est bien petit !

    Merci de nous faire partager tes trouvailles géniales et ces beaux récits ( Marie-Paule a raison, tu devrais écrire un livre sur tes recherches ) 

    16
    Lundi 15 Juin 2015 à 09:10

    Moi j'aime bien les belles histoires de marquoirs qui finissent bien !  Merci pour ce partage, et ces superbes ouvrages !

    17
    kiki38
    Lundi 15 Juin 2015 à 10:49

    Les marquoirs sont splendides et l'histoire très belle ! Merci pour le partage,

    @mitiés, Christineglasses

    18
    Lundi 15 Juin 2015 à 17:56
    Je les aime ces belles histoires. Bisous. Sylvie.
    19
    Lundi 15 Juin 2015 à 22:17

    C'est juste incroyable ! Merci pour ce beau moment d'histoire...

    A bientôt

    Bizzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :