• Levée tôt le matin, enfin...tôt pour les parisiens! A huit heures les rues sont désertes, et puis on est dimanche!

    Je tombe tout droit sur le marché de la Bastille, qui longe le boulevard Richard Lenoir

    Ma visite au Père Lachaise

    Que de stands appétissants et bien achalandés! Des oursins! Des coquilles St Jacques! Il est vrai que la mer est moins loin de Paris que de mon Pays de Gex...Ah! Si je n'avais pas le train à reprendre ce soir, j'en aurais acheté des choses!

    Mais je craque quand même sur un beau grand sac en tissu (avec libellules bien sûr!) qui me sera bien utile pour mes achats de la journée. Je vous le montrerai plus tard.

    Puis je me dirige vers le marché Aligre, plus spécialisé dans les fruits et légumes, mais qui a aussi un petit secteur brocante

    Ma visite au Père Lachaise

    Ma visite au Père Lachaise

    Je n'y ai rien trouvé de génial, pas de broderies, une belle paire de Dr Martens mais elles n'étaient pas à ma taille, je me contente d'un livre de poche pour le train du retour, et d'un amaryllis pour les amis chez qui je vais manger à midi.

    J'ai encore du temps jusqu'à 12h30, et si j'allais faire un tour au cimetière du Père Lachaise, qui n'est pas loin de mon lieu de rendez vous ?

    Le Père Lachaise est le plus grand cimetière de Paris intra muros. Il ouvrit en 1804, de nombreuses personnalités y sont enterrés comme Edith Piaf, Jim Morrisson, Frederic Chopin et tant d'autres...

    Ma visite au Père Lachaise

    Mais savez vous QUI était le Père Lachaise ?

    Un peu d'histoire... Le terrain sur lequel il a été ouvert est l'une des 7 collines de Paris. Au Moyen Age il était appelé "Champ l'Evèque" car il appartenait à l'évèque de Paris.

    Les siècles passèrent et les jésuites finirent par acheter ce terrain pour en faire un lieu de repos et de convalescence.

    C'est à un de ces jésuites que le cimetière doit son nom. François d'Aix de La Chaise (1624-1709) dit le Père Lachaise fut le confesseur de Louis XIV

    Ma visite au Père Lachaise

    Ce cimetière prit le relai du cimetière des innocents, situé en plein Paris et que l'on enleva à la période des grands travaux d'Haussmann.

    Je n'ai pas eu le temps d'en faire une grande partie!Mais c'est un lieu de promenade prisé des parisiens et touristes, calme, avec une grande variété d'arbres et d'oiseaux.

    J'y ai croisé la tombe de Colette

    Ma visite au Père Lachaise

    Celle d'Alfred de Musset

    Ma visite au Père Lachaise

    Felix Faure dort sous un arbre tordu

    Ma visite au Père Lachaise

    Il fut le 7e président de la République, de 1895 à 1899.Il mourut à l'Elysée, d'une congestion cérébrale dans les bras de sa maîtresse, Marguerite Steinhell.

    Le  Lieutenant Visconti regarde passer les visiteurs

    Ma visite au Père Lachaise

    Cette belle endormie s'appelait Elisa Hodgson, Vicomtesse de Beauchesne.

    Ma visite au Père Lachaise

    Son mari, Alcide Hyacinthe du Bois de Beauchesne fut gentillomme à la chambre du roi Louis XVIII, et chef de cabinet du département des Beaux Arts.

    Une autre Elisa dort dans cette tombe beaucoup plus contemporaine, de forme pyramidale

    Ma visite au Père Lachaise

    Deux lions chinois au sommet de la tombe d'un monsieur asiatique

    Ma visite au Père Lachaise

    J'ai admiré la sculpture du fronton de ce caveau qui avait l'air à l'abandon

    Ma visite au Père Lachaise

    Par la porte cassée, on pouvait voir un joli vitrail

    Ma visite au Père Lachaise

    J'ai fait le tour de ce tombeau sans en savoir plus sur ceux qui y reposent...

    Ma visite au Père Lachaise

    Il est temps de partir, mais cela m'a donné envie de retourner en voir plus, je n'ai pas vu un dixième du cimetière!

    Repas de midi bien agréable chez les parents de Joanna et Gabriel que je gardais l'année dernière et qui ont déménagé à Paris, dont leur maman est originaire.

    Je leur avais tricoté deux bonnets rigolos

    Ma visite au Père Lachaise

    L'après midi je prends le métro pour me rendre à une petite brocante à l'autre bout de Paris.  J'y trouve un joli cadre en loupe, mais pas grand chose d'autre de valable.

    Heureusement, j'ai mon sac de ce matin pour le mettre!

    Ma visite au Père Lachaise

    Mon train n'est que dans deux heures, je décide donc de me rendre à pied à la Gare de Lyon, au grand étonnement des parisiens à qui je demande mon chemin!

    Et j'ai compris leur étonnement...

    Qu'ils sont longs les boulevards parisiens!!! Surtout quand il n'y a rien à voir..

    Une demie heure de marche, et je suis à la place d'Italie

    Ma visite au Père Lachaise

    Je prends le boulevard de l'hopital qui fait...presque 1,5 kms avant d'arriver à la Seine.

    J'ai mal aux pieds.

    Quel soulagement de voir, de l'autre côté du pont, la silhouette bien reconnaissable du clocher de l'horloge de la Gare de Lyon!

    Je peux enfin  m'asseoir,boire et manger un morceau m'installer dans le TGV et 2h30 plus tard, retrouver  Christian et mon Wifi qui m'attendent à la gare!

    Au revoir Paris, et à la prochaine fois!

     

     


    18 commentaires
  • Cela faisait un petit moment que je l'avais réservé, ce week end du 23 janvier.

    Cette fois-ci pas d'Aiguille en fête, j'y suis allée l'année dernière et mes tiroirs sont encore bien remplis!

    Mais un week end d'amitié, où j'ai rencontré des amies brodeuses de mon forum "Marquoirs, samplers et cie", week end familial car j'ai mangé le samedi soir avec mon frère, son amie et mon neveu, week end retrouvailles puisque le dimanche j'étais invitée chez Joanna et Gabriel, que je gardais l'année dernière et qui ont déménagé à Paris.

    Rendez vous sous l'horloge de la gare de Lyon avec mes cinq copines,

    Week end parisien.

    et nous nous rendons pas bien loin, au magasin "Le bonheur des Dames".Nous nous remplissons les yeux de toutes ces merveilles au mur et sur les comptoirs et étagères.

    Quelques achats: le livre des oiseaux, d'Hélène le Berre que j'avais déjà repéré à Nans- sous Ste -Anne  , je vous en montre quelques pages... et des aiguilles courtes en 28.

    La boutique est jolie et bien achalandée, dommage que les vendeuses ne soient pas plus gracieuses.

     

    Week end parisien.

    Week end parisien.

    Week end parisien.

    Mais nous commençons à avoir faim!!!

    Direction un petit restau italien "I Quattro Morri".Délicieuse cuisine italienne! Ici pas de pizza mais une grande variété de pâtes et de succulents desserts.

    Week end parisien.

    J'avais brodé des petits cadeaux: sachets garnis de chocolats suisses et d'une échevette de soie

    Week end parisien.

    Avec, évidemment, une libellule à l'arrière!

    Week end parisien.

    Après le repas, c'est la tournée des merceries, guidées par Mand, parisienne, et qui connaît les moindres recoins de la capitale.

    Dans le passage du Grand Cerf, une surprise m'attendait: n'est-elle pas spectaculaire cette libellule ?

    Week end parisien.

    Passage dans la boutique de laines de Lil Weasel. J'ai admiré, touché mais je n'ai pas craqué!

    Je pensais peut être y voir Elisabeth, grande artiste du point de Beauvais, qui donne des cours dans cette boutique et qui passe régulièrement dans la Bulle.

    Elle n'était pas là, mais j'ai demandé à une des vendeuses de lui dire bonjour de ma part.

    Un autre passage, et nous voilà dans la deuxième boutique du "Bonheur des Dames". Et là, la jeune vendeuse était tout à fait charmante.La boutique est toute petite, avec de jolies boiseries.

    Week end parisien.

    J'ai pu y trouver un protège carnet de santé en lin à broder,pour ma nièce qui vient d'accoucher d'une petite Iris.

    Dernière mercerie: la mercerie Sajou.On y trouve toutes les rééditions des livrets, des bobines, des publicités en plus de fils, tissus, boutons...J'ai craqué pour de jolies cartes, une est déjà partie chez l'une d'entre vous!

    Voilà tous mes achats mercerie de la journée...

    Week end parisien.

    Mais l'heure tourne! Il est déjà presque 18 heures.

    Il est temps de quitter Domitille, Blogofil, Cemavi, Mand et Catherine.

    Je m'engouffre dans le métro pour me rendre à l'hôtel où je pourrai enfin poser mon sac de voyage.

    Hôtel Voltaire, dans le 11e, rue Sedaine. Très agréablement surprise! L'hôtel n'est pas spectaculaire mais l'accueil y est charmant et prévenant, la rue est très calme, la chambre propre, une literie très confortable, une salle de bain avec baignoire, la télé, la Wifi gratuite, une bouilloire de courtoisie avec thé et tisane, à 200 mètres du métro, pas cher (50 euros la nuit). Seul bémol, la déco plus que désuète, à la limite du kitsch!

    Week end parisien.

    Mais un hôtel à recommander.

    Dîner le soir en famille au restaurant "Les cadrans" à la Gare de Lyon.

    Mon frère a pu m'y apporter un petit sac à main des années 30, que j'avais gagné à une vente aux enchères de région parisienne

    Week end parisien.

    Week end parisien.

    Vous ne le trouvez pas joli et original ?

    La suite de mes aventures parisiennes...demain!

     


    21 commentaires
  • Elle est née Thérèse Marie Poitevin le 19 mars 1844 à Perpignan, mais on l'appelait Thérésine.

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    Ses parents étaient Etienne Poitevin et Jeanne Amiel. Je n'ai pas réussi à savoir quelle était leur profession.

    En 1853, âgée de 9 ans, elle broda cette très jolie vierge à l'enfant en soie, sur du lin fin

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    Une jolie vierge couronnée, et ce qui est curieux, c'est qu'elle n'est pas brodée au point de croix, mais avec un point vertical, travaillé en "rayures"

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    L'abécédaire, le nom, la date, la frise et les bouquets sont brodés au point de croix et au point lancé

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    Ce qui fait son charme, c'est également son magnifique cadre en marquetterie de paille

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    Cette marquetterie qui consistait à coller de petits morceaux de paille de différentes couleurs sur un support en bois connu son apogée au XVIIIe siècle mais était encore très répandue au XIXe.

    On en faisait beaucoup de coffrets

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    Mais également des meubles, des étuis à lunettes et autres objets décoratifs

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    C'était la spécialité des galériens, bagnards et...bonnes soeurs dans les couvents!

    Je ne sais pas quand Thérésine embarqua pour l'Algérie avec ses parents :colonie française, grands espaces à exploiter...

    C'est là-bas , à St André, que Thérésine épousa  le 21 mai 1861, un jeune homme Antoine Paul Savelli, né le 9 novembre 1811 dans un petit village corse : Corbara

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    Elle avait 17 ans, il en avait 26 de plus.

    Ils s'établirent à Mascara.

    La vierge à l'enfant de Thérésine

     

    C'est là que naquirent leurs 7 enfants: 2 garçons et 5 filles

    Le premier, en 1862, André Théophile, devint clerc de notaire, il se maria deux fois et eut deux filles: Lucie et  Marguerite, en 1888 et 1890

    Puis Pauline en 1864, Paul Antoine en 1866, Cécile en 1868, Lucie en 1870, Ernestine en 1873 et enfin Henriette en 1875.

    un enfant tous les deux ans...

    Thérésine est morte une veille de Noël, le 24 décembre 1887, elle avait 43 ans.

    Son mari Antoine Paul lui survécut encore  3 ans, il la rejoignit en 1890.

    Comment la vierge de Thérésine se retrouva-t-elle dans une vente de succession à St Martin-du-Fresne, petite ville de l'Ain pas très loin de chez moi ?

    Lequel de ses enfants ou petits enfants l'emmena-t-il dans ses bagages pour retraverser la mer, sans doute lors de la déclaration d'indépendance algérienne ?

    La vierge à l'enfant de Thérésine

    La famille Savelli a certainement fait partie de ces nombreuses familles françaises qui ont quitté leur pays de soleil pour retrouver le sol de leurs aïeux.

    Et la neige...que leurs enfants n'avaient probablement jamais vu autrement qu'en photo!

    La vierge à l'enfant de Thérésine

     


    23 commentaires
  • J'espère que vous avez tous et toutes bien débuté l'année.

    Avez vous trouvé la fève dans votre galette des rois ?

    Tricotine

    Vous souvenez vous de Tricotine ?

    Une jolie grille de Tralala que je vous avais proposée en SAL il y a déjà un bon bout de temps!

    Il y avait la Tricotine de Line-Violette, toute gaie avec son mouton arc-en-ciel

    Tricotine

    Celle de Colombine, printanière avec sa robe orange

    Tricotine

    Et puis celle de Marny qui l'a (presque!) finie, dans des teintes plus automnales

    Tricotine

    Et puis la mienne, dans des tons mauves...

    Tricotine

    Je ne sais pas comment Colombine et Line-Violette ont finitionné leur petite tricoteuse et son mouton, ne quels sont les projets de Marny.

    Pour ma part, je l'avais brodée dans le but de la monter sur un sac tricot.

    Et puis le temps a passé et je suis moins douée en couture qu'en broderie...

    Jusqu'à ce que, avant Noël, je tombe sur un site bien connu sur une charmante Géraldine, qui proposait des sacs où elle avait inclus une broderie.

    Tricotine

    Tricotine

    La voilà la solution! J'ai donc contacté Géraldine et lui ai demandé si il était possible qu'elle monte ma Tricotine sur un sac tricot, je lui faisais confiance pour l'harmonie des tissus.

    Tricotine envoyée à Béziers...et de retour juste pour Noël!smile

    Je suis enchantée du résultat, juste ce que je voulais!!!

    Tricotine

    Tricotine

    Voilà mes tricots bien protégés

    C'est avec plaisir que je donnerai les coordonnées de Géraldine à celles qui le désirent.

    Elle est rapide, elle a bon goût, son travail est soigné et ses prix plus que raisonnables!


    19 commentaires
  • Adieu 2015, Bonjour 2016

    Ca y est, 2015 est derrière nous...

    Année de peines, année de joies, année mouvementée .

    Certaines ont quitté la Bulle, mais reviendront peut être un jour.

    D'autres ne reviendront pas mais restent présentes dans nos coeurs.

    De nouvelles sont arrivées.

    Année de rencontres : l'Aiguille en fête de février m'a donné l'occasion de retrouver Marny, Josiane, Marie-Christine, Laura de la Bulle, des amies de mon forum "samplers, marquoirs et cie" et de découvrir tous les poissons que vous aviez eu la gentillesse de m'envoyer pour ma fameuse chemise de nuit aquarium

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Puis au printemps, la belle exposition de Nans Sous Ste Anne.

    J'ai eu le plaisir de participer au concours sur le thème du marquoir d'Artemis Chevassus

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    J'y suis allée avec mon amie Geneviève d'Annecy et j'y ai retrouvé Marlie, une des organisatrices, ainsi que Laurence (qui n'est pas sur la photo!)

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Puis au mois de juin, Puget-sur-Argens, dans le Sud où j'ai retrouvé avec joie mes amies Megane et Marny, ainsi que Josiane, Nanou et Marie-Christine

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    J'avais participé au concours sur le thème "L'heure du Thé" avec un chemisier rouge en lin

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Et puis cet été, j'avais proposé de broder un Tshirt d'après un dessin de coloriage

    Marie-Paule avait brodé une jolie...brodeuse!

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Et Tantann un magnifique indien pour son mari

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    J'avais flashé sur ces papillons de nuit

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Pas beaucoup de tricot, mis à part ce pull irlandais en cachemire, bien chaud

    Adieu 2015, Bonjour 2016

     

    Ma collection d'abécédaires anciens s'est étoffée.

    Alice Burel, pour mon anniversaire

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Modeste Blanchet, qui m'a donné l'occasion de passer une très agréable journée d'été avec Marie-Noëlle et son mari André

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    L'exceptionnel jardin enchanté de Jo Flattery, brodé au point de tige

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    L'hommage funèbre de la famille Chana, à un fils mort pendant la guerre de 1870, contre les Prussiens

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Mon cadeau de Noël : Eugénie Thomasset. Je suis encore à chercher qui elle était...

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Des restaurations de "ruines"! Je prends énormément de plaisir à ce genre d'exercice...

    La petite Léa Constant, reproduite avec de la laine à repriser, comme sur l'original

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Marie Bezard

     

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Et je suis en train de reproduire Mathilde Richard, je n'ai encore jamais brodé de reprises, j'appréhende un peu...

    Adieu 2015, Bonjour 2016 Comme ouvrage du 1er janvier, je vais commencer-juste après l'écriture de cet article!- la libellule et le pélican, sampler anglais qui dort dans un tiroir depuis quelques années et qui me correspond si bien.

    Et vous  ? Qu'allez vous commencer comme ouvrage en ce premier janvier ?

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Et pour bien commencer l'année, je voulais vous offrir un petit cadeau.

    Qui aurait envie de la grille du marquoir d'Augustine St Marty, avec son éléphant et sa souris ?

    Adieu 2015, Bonjour 2016

    Je vous l'enverrai contre une enveloppe timbrée à vos noms et adresse.

    Celles qui ne l'ont pas peuvent me la demander par le formulaire de contact.

    A tous et toutes, je vous souhaite une très heureuse année 2016 et j'espère rencontrer le plus possible de copines de la Bulle cette année.

    Je ne viendrai pas à l'Aiguille en fête,mais je serai à Paris les 23 et 24 janvier, et ma maison vous est ouverte toute l'année!

    Adieu 2015, Bonjour 2016

     

     

     

     

     

    !


    61 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires