• Mon hébergeur m'ayant aimablement prévenu que j'avais insérer mon max de photos dans l'article précédent, voilà la suite!

    Jouets mécaniques, collection de cannes,et vue sur les gradins, la Grange Rouge est aussi un lieu de spectacles

    Grange Rouge 2019 (suite)

    Un grand poupon François SNF des années 50, neuf dans sa boîte, attendait une maman

    Grange Rouge 2019 (suite)

    Ding! Dong!

    Grange Rouge 2019 (suite)

    Mais ce n'est pas tout ça! Vous voulez savoir ce que j'ai ramené?

    Un beau marquoir bien sûr!!!

    Cadre spectaculaire, broderie en parfait état d'une petite Maria Mathan aux Abrets en 1897. Seul défaut, la laine ou coton rouge a dégorgé autour de la date.

    Grange Rouge 2019 (suite)

    Je trouve le cadre vraiment chargé par rapport à la broderie, je ne sais pas si je ne vais pas la réencadrer et garder le cadre pour un marquoir plus simple unicolore.

    Et puis des petites robes anciennes des années 50, pour ma grande poupée Claudine

    Grange Rouge 2019 (suite)

    Un coupon de tissu ancien et une robe de chambre pour Françoise

    Grange Rouge 2019 (suite)

    De magnifiques boutons filigranés. Là, c'est mon mari qui les a repéré et qui a craqué, il les verrait bien sur une jolie veste en lainage

    Grange Rouge 2019 (suite)

    Et puis une "poupée de hasard" Un beau François aux yeux peints en celluloid laiteux.La vendeuse me l'a quasiment mis dans les bras pour une somme symbolique! Je le regardais simplement comme ça, et elle a trouvé que nous allions très bien ensemble.

    Grange Rouge 2019 (suite)

    Une belle journée de chine qui se termine. Il n'y a plus qu'à attendre la prochaine, le 1er dimanche d'aout

    Bonne semaine à tous et toutes

    Grange Rouge 2019 (suite)

     


    18 commentaires
  • Elle est revenue, ma brocante préférée!!!

    La première grosse brocante de pros de la saison. Donc lever à 5 heures, biou sur la truffe de Wifi  maintenant trop vieux pour venir avec nous, et départ à 6 heures.

    Gros orage sur l'autoroute, à la sortie du tunnel de Chamoise et arrivée peu avant 8 heures.

    Les exposants qui avaient cru bien faire en s'installant la veille au soir ont vu leur stand  et leur marchandise bien abîmés par un orage dans la nuit!Ils n'ont pas été prudents, la météo l'avait annoncé, du coup certains emplacements étaient vides...Mais il y avait quand même beaucoup de marchands et de la belle marchandise.

    Quelques photos de ce que j'ai pu y voir?

    Une petite poupée qui  m'a fait coucou depuis une moulinette à viande

    Grange Rouge juillet 2019

    Un drôle de robot

    Grange Rouge juillet 2019

    Un très joli jouet à tirer

    Grange Rouge juillet 2019

    Il fait chaud, mais pas de problème pour Paul et Virginie qui eux, se font porter par leurs esclaves!

    Grange Rouge juillet 2019

    Les chiens des marchands roupillent à l'ombre, heureusement que Wifi est resté au frais à la maison

    Grange Rouge juillet 2019

    Jolie collection de moulins à café et de cafetières émaillées

    Grange Rouge juillet 2019

    Mais d'autres collectionnent les médailles de prix agricoles

    Grange Rouge juillet 2019

    Ou les joueurs de foot. Les hollandais, nombreux sur cette brocante, ont dû être déçus de la ée place de leurs joueuses

    Grange Rouge juillet 2019

    Quelques chevaux à bascule et à roulettes

    Grange Rouge juillet 2019

    Grange Rouge juillet 2019

    Grange Rouge juillet 2019

    Qui était ce Monsieur Perrin au regard bienveillant et à la belle moustache?

    Il a dû beaucoup compter dans la vie de son élève

    Grange Rouge juillet 2019

    Grange Rouge juillet 2019

    Mais moi, l'idole de mon enfance, c'était Thierry la Fronde!!!(Avec Zorro bien sûr…)

    Grange Rouge juillet 2019

    Plaque émaillée ancienne du journal Modes et Travaux

    Grange Rouge juillet 2019

    Et une publicité magnifique des laines du Bon Pasteur, à l'intérieur d'une boîte en bois

    Grange Rouge juillet 2019

     


    2 commentaires
  • Bonjour à tous et toutes!

    D'abord m'excuser de ma longue absence, dûe à une absence de connexion internet et téléphone pendant près de deux semaines. Je n'ai eu des dépanneurs qu'hier. Deux fils cassés sur ma ligne téléphonique, alors bien sûr, ça ne pouvait pas fonctionner!

    Alors pour me rattraper, un article sur ma première brocante de l'année, aux P

    uces de Villeurbanne, sous un soelil radieux.

    Enormément de marchands et de visiteurs, une très belle journée de chine.

    Et puis, une fois n'est pas coutume, je vous montre dès le départ le trésor du jour, un merveilleux hommage de Marie Chevalier à ses parents en 1883

    Puces du Canal, février 2019

    Deux petits marquoirs rouges, dont un Fanny! Comme ma fifille chérie

    Puces du Canal, février 2019

    De très jolis galons

    Puces du Canal, février 2019

    Eh oui! C'est moi avec ce magnifique casque moto ancien, en parfait état, entièrement recouvert de cuir. Pas homologué mais en déco, il sera parfait

    Puces du Canal, février 2019

    Un autre marquoir, j'ai hésité mais je n'ai pas eu le coup de foudre pour cette petite Jenny

    Puces du Canal, février 2019

    De tout un peu… Une moto ancienne, mon beau frère avait la même à 18 ans

    Puces du Canal, février 2019

    Une féroce panthère

    Puces du Canal, février 2019

    Prête à dévorer les Bidochon

    Puces du Canal, février 2019

    Ou un Napoléon vieillissant et bedonnant

    Puces du Canal, février 2019

    Un bel album de cartes postales

    Puces du Canal, février 2019

    Poupée, nounours et bateau anciens

    Puces du Canal, février 2019

    Robot des années 70

    Puces du Canal, février 2019

    Croco et nains de jardin

    Puces du Canal, février 2019

    Et puis les dictons des Puces

    Puces du Canal, février 2019

    Puces du Canal, février 2019

    Pour finir, mes premiers crocus! Ca sent le printemps!

    Puces du Canal, février 2019

    En début de semaine, la suite de Marcelle, promisyes

    Passez un beau Week end


    18 commentaires
  • La voici, la merveille trouvée aux Puces de St Ouen.

    Mon premier achat, perdue au milieu de vêtements plus ou moins vintage, sur le tout petit stand d'une charmante dame accompagnée de son petit chien.

    Evidemment, les broderies, je les répère à des kilomètres!!! smile

    Une blouse constituée de bandes brodées au point de croix alternant avec des bandes de dentelle de coton, bas et dos en soie, le tout en parfait état

    Blouse brodée

    Gros plan sur les manches

    Blouse brodée

    Bandes brodées sur les épaules

    Blouse brodée

    Dos en soie, froncé à l'encolure

    Blouse brodée

    Col "à la russe" fermé par deux petits boutons

    Blouse brodée

    Vue d'ensemble du devant

    Blouse brodée

    Détail des bandes du devant

    Blouse brodée

    Travail vraiment propre et impeccable sur l'envers. Toute la blouse a été cousue à la main

    Blouse brodée

     

    Même les boutonnières sont faites main.

     

    Blouse brodée

     

    D'où vient cette blouse? De quand date -t-elle? La dame disait que c'était une blouse du XIXe, je ne crois pas, la soie ne serait pas en si bon état.

    Je pense plutôt à une blouse brodée traditionnelle des pays de l'Est, mais ce qui m'étonne, c'est l'utilisation de la soie pour le dos et le bas, je pensais qu'on utilisait plutôt  du lin ou du coton.

    Alors si l'une d'entre vous en sait plus que moi...

    Et en plus, elle est à ma taille!

    Promis-juré, le jour où je la porterai, je vous mettrai une photo.

    Bientôt la suite de Georgette Savarieau. Avez vous avancé?

    Je vous souhaite une bonne fin de semaine

    Blouse brodée


    15 commentaires
  • Chance! Il a fait beau ce week-end car j'avais prévu de longue date d'aller à Paris chiner avec mon amie Marie-Françoise, de passage dans la capitale, avant de retourner dans son île lointaine...

    Cela faisait 24 ans que je n'avais plus mis les pieds au Puces de St Ouen, les plus grandes puces permanentes de France.

    Premières boutiques, pour se mettre dans une ambiance bien particulière

    Week- end de Puces parisiennes

    Sommes nous réellement en pleine ville???

    Week- end de Puces parisiennes

    On voit vraiment de tout, pour tous les goûts, à tous les prix, dans tous les styles

    Comme ce tableau, sur un Wagon de boucherie aux USA

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Un beau cheval de manège

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Les Puces de St Ouen sont divisées en plusieurs "villages" chacun ayant sa spécialité. Le marché Biron est spécialisé  en antiquités de luxe: meubles, bijoux, objets d'art, tableaux, nous n'avons fait qu'y passer, les prix n'étaient même pas affichés, nous n'avons fait qu'admirer.

    Mais le marché le plus sympa, c'est le marché Vernaison. Là, il y a vraiment de tout! Textiles, mercerie, bibelots, affiches, jouets, on ne peut pas tout voir dans toutes ces boutiques et ses petites allées enchevêtrées, le paradis des chineurs!

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Mes deux copines-Françoise et Marie-Françoise- qui rigolent dans une ruelle

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Une très jolie dînette de poupée en porcelaine

    Week- end de Puces parisiennes

    Des abécédaires anciens (je n'en ai pas vu beaucoup et aucun ne m'a fait craquer) au mur d'une boutique, entre des chapeaux anciens

    Week- end de Puces parisiennes

    Oh! Une vache égarée! Mais non, c'est un drôle de canapé!

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Des amoureux de Peynet

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Mon adorable amie Françoise rentre à Versailles, je passerai la nuit chez Marie-Françoise et sa fille.

     

    Le lendemain, Puces de Vanves. Plus classique, moins "rigolo" des stands tout au long d'une rue.

    Un sympathique musicien-chanteur ambulant

    Week- end de Puces parisiennes

    Des poupées en celluloid neuves dans leur boîte

    Week- end de Puces parisiennes

    Je me suis offert non pas une libellule mais une très jolie abeille en souvenir de ce si beau week end de chine parisienne sous le soleil

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Combien de kilomètres avons nous marché? Je n'en sais rien mais je commence à avoir mal aux pieds...

    L'heure du retour approche.

    Retour au métro, bisous à Marie-Françoise que je ne reverrai que l'année prochaine et avec qui j'ai passé de si bon moments de partage, de rires et ...de moules marinières!

    2 heures et demie de TGV et me voilà de retour au calme de mon village, avec mon Christian et mon chienchien Wifi.

    Des souvenirs pleins la tête, mais ma soif de brocante est étanchée pour un petit moment!

    Mais, me direz-vous, qu'as-tu acheté d'autre que cette abeille, Marie-Libellule?

    Eh bien, une telle merveille qu'elle mérite un article à elle toute seule! Alors...un peu de patience

    Week- end de Puces parisiennes

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique