• Mardi, c'était la rentrée de mes lutins.

    Une grosse journée pour enfants, enseignants, parents, grands parents...et nounous! Surtout en cette drôle d'année 2020.

    Ici, tout s'est bien passé. Les enfants étaient ravis de retrouver leurs copains

    Rentrée 2020

    Et personne n'était en retard

    Rentrée 2020

    Pas même Albertine, toute fière d'étrenner son joli tablier de 1907

    Rentrée 2020

    Modèle vraiment compliqué, j'en ai bavé! Mais il est quand même assez ressemblant à l'original

    Rentrée 2020

    Bonne semaine à toutes.

    J'attends encore un peu pour voir si d'autres photos arrivent pour vous montrer les versions des copines de la petite Maria

    Rentrée 2020


    11 commentaires
  • Vous connaissez tous et toutes mon intérêt pour les poupées (anciennes) en plus de mon goût pour les arts du fil et les brocantes.

    La demoiselle que je vais vous présenter n'est pas sans rapport avec mon article précédent.

    Mademoiselle Albertine est arrivée au mois d'août, toute nue dans son beau carton!

    Mademoiselle Albertine

    Cadeau de mon frère et de mes deux soeurs pour mes 60 ans. Ils m'ont offert une enveloppe, ils pensaient que je m'offrirais quelque chose pour la "Grande Maison", mais cette poupée me faisait envie depuis longtemps!Il s'agit d'une reproduction  de Georgette Bravot, visage en porcelaine peinte à la main d'après la célèbre poupée du sculpteur  Albert Marque, d'où le prénom Albertine pour ma poupée. Il n'y en a eu qu'une centaine de fabriquées début 1900 et elles atteignent des prix faramineux! J'adore son visage, ses cheveux roux et ses yeux verts, et en plus, elle a le même corps que la célèbre Bleuette du magazine "La semaine de Suzette" et peut donc mettre son fabuleux trousseau...que j'ai déjà commencé.

    Ces robes permettent de voir toute l'évolution de la mode des petites filles, de 1905 à 1960. Les tenues étaient censées être confectionnées par les petites filles. Pas évident! Heureusement qu'elles avaient des cours de couture et de broderie à l'école!

    J'ai évidemment commencé par la toute première robe, "robe d'après midi" parue dans le numéro du 2 février 1905

    Mademoiselle Albertine

    Pas évident, il a fallu que je rectifie le patron qui était trop grand, et que je change les manches, non conformes au modèle

    Mademoiselle Albertine

    Sautons une vingtaine d'années

    Une jolie robe de juin 1921, toute bordée au point de gribiche, avec des lignes en pointillé. Pour que ce soit régulier, j'ai taillé la robe dans un tissu natté à broder

    Mademoiselle Albertine

    Une autre brodée au point arrière, d'avril 1922

    Mademoiselle Albertine

     

    En juin 1946, Bleuette se montre en petit ensemble bicolore au tricot.

    La préférez vous en rouge?

    Mademoiselle Albertine

    Ou en bleu?

    Mademoiselle Albertine

    Mademoiselle Albertine

    Pour finir, une robe de l'été 1959, idéal pour faire la belle à St Tropez!

    Mademoiselle Albertine

    Je pense que vous allez revoir régulièrement Albertine, d'ailleurs la rentrée approche, et contrairement aux soeurs Françoise qui sont prêtes, elle n'a pas encore de tablier...

    Mademoiselle Albertine

    Cette poupée originale Albert Marque s'est vendue 150 000 dollars aux enchères aux USA en 2011.


    19 commentaires
  • Dimanche, virée aux Puces du Canal: il faisait beau et nous nous étions levés tôt...

    Peu de monde, bien moins de marchands, notre restau préféré fermé , mais nous sommes au mois d'août, beaucoup de marchands sont en vacances.

    Et puis, chez un marchand extérieur, tout un carton du journal "La semaine de Suzette'

    Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce journal, qui a vu naître Bécassine, c'est le journal pour petites filles qui a duré le plus longtemps: du 2 février 1905 au 25 août 1960.

    Il contenait des textes édifiants, des conseils pratiques, des textes illustrés, des BD, des feuilletons, des bricolages, et des patrons pour pouvoir habiller la poupée Bleuette, offerte aux petites filles avec chaque abonnement

    La semaine de Suzette

    Il était surtout destiné aux petites filles de la bourgeoisie catholique et des classes aisées.

    15 euros le carton, je prends... Et c'est ensuite que je me rends compte qu'il s'agit des 5 premières années complètes, dont le 1er numéro, rare et très recherché!

    La semaine de Suzette

    Ce premier numéro était offert gratuitement, les suivants vendus 10 centimes pièce

    La semaine de Suzette

     

    Je me suis régalée en lisant l'introduction dont je vous livre un extrait 

    "En effet, si l'on a multiplié les feuilles amusantes à l'usage des petits garçons, on n'avait pas encore publié un journal qui répondit au tour d'imagination et au besoin d'esprit de leurs soeurs

    La Semaine de Suzette a été spécialement créé pour combler cette lacune. Sa fonction sera  d'amuser et d'instruire, en les récréant, vos filles entre 8 et 14 ans; (les temps ont bien changé, je vois mal à notre époque, une ado de 14 ans lire ce genre de magazine...)

    De cet âge, elles ont la vive compréhension,la finesse d'esprit,et la délicatesse du coeur de la femme.La déformation caricaturale, l'enluminure violente,la trivialité des images qui emplissent les journaux jusqu'ici publiés pour l'enfant sont pour elles sans attraits, les choquent le plus souvent.

    Les histoires aux péripéties macabres, les jeux violents où se complaisent les jeunes garçons ne sauraient leur convenir.

    Il leur faut des récits empreints de cette émotion et de cette grâce qui vont droit au coeur. Il leur faut une gaieté qui ne tombe jamais dans le bas grotesque; surtout il leur faut de ces distractions et de ces menus travaux qui ornent le foyer et qui font qu'on s'y plaît. Il leur faut un journal qui leur soit un conseiller souriant, en même temps que la distraction charmante de leurs heures de loisir.

    Voilà ce que sera La Semaine de Suzette;vous y trouverez tout ce qui peut seconder vos efforts et vous aider à semer dans la jeune âme de votre enfant la bonne graine qui, en y germant,contribuera à faire d'elle, plus tard, la femme accomplie dont vous rêvez."

    La semaine de Suzette

    Autre temps, autres moeurs, autre mentalité. Il y avait du bon...et du moins bon!

    Dans le premier numéro, la première tenue pour Bleuette. Une jolie "chemise de jour"; Je vais la confectionner. Pour qui? Vous le saurez bientôt!

    La semaine de Suzette

    La semaine de Suzette

    En tout cas, si vous tombez sur ces journaux en vidant un grenier, ne les jetez pas et pensez à moi!!! Et si vous trouvez une poupée Bleuette (27 puis 29 cms, tête porcelaine et corps articulé) rappelez vous qu'elles sont très recherchées, même si elles ont été fabriquées  des milliers d'exemplaires

    Mais j'ai aussi vu un marquoir spécial et original

    La semaine de Suzette

    Il a été brodé à l'occasion d'une première communion. C'est la première fois que je rencontre un ouvrage semblable. Je ne l'ai pas pris,trop sale

     

    trop abîmé...

    La semaine de Suzette

    La semaine de Suzette

    Nous avons bien fait d'aller nous promener là bas, sans doute la dernière fois avant longtemps car le masque est à nouveau obligatoire en extérieur à partir de ce jeudi. Pourtant il n'y avait vraiment pas foule. J'attendrai donc que les choses s'arrangent...si elles s'arrangent un jour!

    En attendant, Wifi n'a pas ce genre de souci

    La semaine de Suzette

    Passez tous et toutes une belle journée


    13 commentaires
  • Et voilà, la belle aventure de Maria, commencée le 1er janvier, s'achève.

    Un énorme merci à Michèle pour la retranscription qui vous a évité mes gribouillages sur papier millimètré.

    Et un tout grand merci à toutes celles qui ont donné une nouvelle vie à cette petite Maria qui était en bien mauvais état, en la brodant à leur idée.

    Voici ma version, en bleu et rouge, pour s'accorder avec mon

     

     

    marquoir personnel, brodé dans les mêmes couleurs

    Maria, dernière partie

     

    Maria, dernière partie

    Voilà 100 ans tout juste que Maria a brodé ce marquoir.

    Malgré mes recherches, je n'ai rien trouvé sur elle. Je pense juste qu'elle était espagnole, Lostao est un nom de famille espagnol, mais aucune trace de Loico. Quelqu'un sait il quelque chose sur ce lieu?

    Mais une chose est sûre, Maria était une excellente brodeuse, comme le prouve l'envers de son ouvrage. Il aurait été en bon état, je l'aurais encadré dans un cadre visible des deux côtés.

    Maria, dernière partie

    Pas un fil ne dépasse. Même pour broder un fil isolé, elle commence et arrête, et ne fais pas passer son fil plus loin. Et puis à l'envers, tous ses points sont constitués de petits carrés...

    Maria, dernière partie

    Maria, dernière partie

    Maria, dernière partie

    Maria, dernière partie

    Comment a-t-elle fait ça??? J'ai essayé mais pas réussi arf. Maria était une virtuose du point de croix.

    Je suis heureuse de lui rendre hommage avec cette retranscription. Si je n'avais pas acheté ce pauvre petit marquoir en ruine, il aurait sûrement fini à la poubelle...

    Pas de nouveau marquoir en projet de retranscription pour le moment. Je vais me consacrer à la restauration de certains de mes marquoirs anciens.

    Et puis j'aurai une nouvelle jolie demoiselle à vous présenter, pour qui je suis en train de faire un trousseau.

    J'espère que vous supportez la chaleur, que vous profitez de votre été même si cet été 2020 est vraiment particulier.

    A bientôt!

    Maria, dernière partie


    13 commentaires
  • Et voilà, je suis en vacances pour 2 semaines...

    Deux semaines sans les rires de mes lutins, mais deux semaines de repos où je pourrai faire ce que je veux, sans contraintes d'horaires ou de déplacements!

    Nous ne partons pas mais nous avons des projets de balades sur la journée.

    Drôle d'année 2020. Aujourd'hui avait lieu la brocante d'août de la Grange Rouge, celle de juillet ayant été annulée. Même pas envie d'y aller alors que d'habitude nous nous en faisions une fête longtemps à l'avance. Lassitude de ces contraintes, crainte larvée, même si on n'ose pas se l'avouer. Et puis il fait chaud et lourd... Je pense que nous irons plutôt à celle de septembre, et probablement aux Puces du Canal.

    Mais j'ai brodé, tricoté et cousu!

    Voici l'avant dernière étape de Maria

    Maria 12e partie

    Maria 12e partie

    La partie 11 de Annelies

    Maria 12e partie

     

    Et Françoise

    Maria 12e partie

     

    Et des carrés de broderie pour des ouvrages collectifs pour des am

     

    ies dans la peine. Merci à Crucicat et Marie-Claude pour le montage!

    Maria 12e partie

     

    Maria 12e partie

    Il fait chaud aussi pour Wifi et Soggoth (rare de les avoir ensemble.)...

    Maria 12e partie

    Ceux qui sont heureux, ce sont les cactus!

    Maria 12e partie

    Bel été à tous et toutesglasses


    8 commentaires