• Il faisait tellement beau dimanche que nous avons décidé de partir pour la journée en moto.

    Direction, le col de Grand Colombier, dans l'Ain. C'est une étape réputée du Tour de France cycliste. D'ailleurs la route du col est réservée aux cyclistes un samedi par mois, de juin à septembre.

    Nous passons d'abord par le barrage de Génissiat. Le Rhône est vraiment bas. Spectacle navrant non pas à cause de tout le bois accumulé et même un cadavre de sanglier, mais par toutes les bouteilles plastiques et autres déchêts. Il n'est quand même pas compliqué de ramener ses détritus chez soi...

    Col du Grand Colombier en automne

    De l'autre côté, plein d'oiseaux qui volent de partout et nichent dans les tr

    ous de la paroi, je ne sais pas qui ils sont, il faudra que je me renseigne. La vue est plus jolie!

    Col du Grand Colombier en automne

     

    On continue la route par le col de Richemont. Et à un croisement, une rencontre sympa."Bonjour, beau taureau! Tu es tout seul? On ne t'a pas amené de fiancée? "

    Col du Grand Colombier en automne

     

    Nous commençons la montée du col. La vue est magnifique, la forêt se pare de toutes les couleurs de l'automne.Et voilà le sommet et son grand parking pour contempler la panorama. Non seulement des voitures, mais aussi un bon groupe de motards, nous ne sommes pas les seuls à profiter de cette belle promenade pendant que le temps le permet encore

    Col du Grand Colombier en automne

    Vue sur les Alpes, sur le Jura, le Vuache, le Rhône. Dommage, il y a un peu de brume mais les nuages aussi sont magnifiques.

    Col du Grand Colombier en automne

    Col du Grand Colombier en automne

     

    Au fond, le lac du Bourget

    Col du Grand Colombier en automne

     

    Pâturages...mais les vaches sont déjà descendues

     

    Col du Grand Colombier en automne

     

    Au dessus de nos têtes, la croix du Grand Colombier

    Col du Grand Colombier en automne

    Un panneau expliquant le flore protégée dans ce bel espace naturel

    Col du Grand Colombier en automne

    Et puis c'est la descente en direction de Culoz, tout en bas, au bout des lacets.

    Un éboulis a eu lieu la semaine précédente, une portion de la route est interdite aux voitures, mais pas aux deux roues

    Col du Grand Colombier en automne

    Col du Grand Colombier en automne

    Etait-ce la dernière balade moto de l'année ou va-t-on encore pouvoir profiter de ce temps exceptionnel jusqu'à la fin du mois?

    J'ai une pensée pour toutes celles et ceux qui ont souffert des intempéries dans le Sud de la France ces derniers jours.

    A bientôt!

    Col du Grand Colombier en automne

     


    10 commentaires
  • Bonjour!

    Eh oui, je vous ai fait attendre pour la 3e partie mais entre les 60ans de mon Christian, le temps qui passe trop vite et tous les tracas de la vie quotidienne, je n'ai guère eu le temps de broder.

    Mais voilà! C'est fait! Une deuxième ligne de lettres majuscules. Vous ferez attention en les brodant, elles ne sont pas toutes parfaitement alignées...

    Georgette Savarieau 3e partie

    Et puis l'avancée de Marie-Claude

    Georgette Savarieau 3e partie

    Pas de brocante ces derniers temps, pas de fleurs ni de récoltes de champignons, il fait trop sec.

    Juste un p'tit coucou de mon Wifi, compagnon de promenades toujours frais et dispo.

    Georgette Savarieau 3e partie

    Et des traces d'avion dans un beau ciel bleu, l'aéroport de Genève n'est pas loin...

    Georgette Savarieau 3e partie


    6 commentaires
  • La voici, la merveille trouvée aux Puces de St Ouen.

    Mon premier achat, perdue au milieu de vêtements plus ou moins vintage, sur le tout petit stand d'une charmante dame accompagnée de son petit chien.

    Evidemment, les broderies, je les répère à des kilomètres!!! smile

    Une blouse constituée de bandes brodées au point de croix alternant avec des bandes de dentelle de coton, bas et dos en soie, le tout en parfait état

    Blouse brodée

    Gros plan sur les manches

    Blouse brodée

    Bandes brodées sur les épaules

    Blouse brodée

    Dos en soie, froncé à l'encolure

    Blouse brodée

    Col "à la russe" fermé par deux petits boutons

    Blouse brodée

    Vue d'ensemble du devant

    Blouse brodée

    Détail des bandes du devant

    Blouse brodée

    Travail vraiment propre et impeccable sur l'envers. Toute la blouse a été cousue à la main

    Blouse brodée

     

    Même les boutonnières sont faites main.

     

    Blouse brodée

     

    D'où vient cette blouse? De quand date -t-elle? La dame disait que c'était une blouse du XIXe, je ne crois pas, la soie ne serait pas en si bon état.

    Je pense plutôt à une blouse brodée traditionnelle des pays de l'Est, mais ce qui m'étonne, c'est l'utilisation de la soie pour le dos et le bas, je pensais qu'on utilisait plutôt  du lin ou du coton.

    Alors si l'une d'entre vous en sait plus que moi...

    Et en plus, elle est à ma taille!

    Promis-juré, le jour où je la porterai, je vous mettrai une photo.

    Bientôt la suite de Georgette Savarieau. Avez vous avancé?

    Je vous souhaite une bonne fin de semaine

    Blouse brodée


    13 commentaires
  • Chance! Il a fait beau ce week-end car j'avais prévu de longue date d'aller à Paris chiner avec mon amie Marie-Françoise, de passage dans la capitale, avant de retourner dans son île lointaine...

    Cela faisait 24 ans que je n'avais plus mis les pieds au Puces de St Ouen, les plus grandes puces permanentes de France.

    Premières boutiques, pour se mettre dans une ambiance bien particulière

    Week- end de Puces parisiennes

    Sommes nous réellement en pleine ville???

    Week- end de Puces parisiennes

    On voit vraiment de tout, pour tous les goûts, à tous les prix, dans tous les styles

    Comme ce tableau, sur un Wagon de boucherie aux USA

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Un beau cheval de manège

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Les Puces de St Ouen sont divisées en plusieurs "villages" chacun ayant sa spécialité. Le marché Biron est spécialisé  en antiquités de luxe: meubles, bijoux, objets d'art, tableaux, nous n'avons fait qu'y passer, les prix n'étaient même pas affichés, nous n'avons fait qu'admirer.

    Mais le marché le plus sympa, c'est le marché Vernaison. Là, il y a vraiment de tout! Textiles, mercerie, bibelots, affiches, jouets, on ne peut pas tout voir dans toutes ces boutiques et ses petites allées enchevêtrées, le paradis des chineurs!

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Mes deux copines-Françoise et Marie-Françoise- qui rigolent dans une ruelle

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Une très jolie dînette de poupée en porcelaine

    Week- end de Puces parisiennes

    Des abécédaires anciens (je n'en ai pas vu beaucoup et aucun ne m'a fait craquer) au mur d'une boutique, entre des chapeaux anciens

    Week- end de Puces parisiennes

    Oh! Une vache égarée! Mais non, c'est un drôle de canapé!

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Des amoureux de Peynet

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Mon adorable amie Françoise rentre à Versailles, je passerai la nuit chez Marie-Françoise et sa fille.

     

    Le lendemain, Puces de Vanves. Plus classique, moins "rigolo" des stands tout au long d'une rue.

    Un sympathique musicien-chanteur ambulant

    Week- end de Puces parisiennes

    Des poupées en celluloid neuves dans leur boîte

    Week- end de Puces parisiennes

    Je me suis offert non pas une libellule mais une très jolie abeille en souvenir de ce si beau week end de chine parisienne sous le soleil

    Week- end de Puces parisiennes

     

    Combien de kilomètres avons nous marché? Je n'en sais rien mais je commence à avoir mal aux pieds...

    L'heure du retour approche.

    Retour au métro, bisous à Marie-Françoise que je ne reverrai que l'année prochaine et avec qui j'ai passé de si bon moments de partage, de rires et ...de moules marinières!

    2 heures et demie de TGV et me voilà de retour au calme de mon village, avec mon Christian et mon chienchien Wifi.

    Des souvenirs pleins la tête, mais ma soif de brocante est étanchée pour un petit moment!

    Mais, me direz-vous, qu'as-tu acheté d'autre que cette abeille, Marie-Libellule?

    Eh bien, une telle merveille qu'elle mérite un article à elle toute seule! Alors...un peu de patience

    Week- end de Puces parisiennes

     

     


    20 commentaires
  • Et voilà la suite de la petite Georgette.Pour avoir la 2e page, il suffit de cliquer sur la flèche en bas du diagramme.

     

    Si vous voulez être le plus proche possible de l'original, je vous conseille de broder les lettres en 321 et non pas en 816 comme je l'ai fait.Je me suis aperçue trop tard que c'était plus foncé que ce que je croyais mais comme j'avais déjà commencé et que je déteste pénéloper, surtout du 1 fil...

    Georgette Savarieau 2e partie

    Et puis mes achats sur un marché de potiers des environs

    Deux très jolis bols à soupe champêtres,de l'atelier d'Estelle Richard, 42220 St Sauveur en Rue (vers St Etienne)

    Georgette Savarieau 2e partie

    Georgette Savarieau 2e partie

    Et des tasses à thé couleur feuille morte, de l'atelier Soli Terre d'Angeline Del Bove à St Vincent de Reins dans le Rhône

    Georgette Savarieau 2e partie

    Je les trouve tout à fait appropriées pour ce premier jour d'automne!

    J'aimerais bien un peu de pluie, pour faire pousser les champignons.

    Bon automne!

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires