• Il y a quinze jours, monsieur Alex fêtait ses cinq ans.

    Je lui ai demandé ce qu'il voulait comme Tshirt, il m'a demandé un pirate, c'est le thème qu'il travaillait à l'école.

    Le voilà ce pirate, dessin de coloriage trouvé sur le net, avec un beau perroquet multicolore

    Un féroce pirate et un gentil nounours

    Alex était ravi!

    Un féroce pirate et un gentil nounours

    Un féroce pirate et un gentil nounours

    Une petite Charlotte de 8 ans, gardée exceptionnellement, m'a demandé de lui apprendre à broder.

    Je lui ai fait dessiner ce qu'elle voulait sur un carré de tissu, elle a choisi un nounours.J'ai  tendu le tissu sur un tambour, montré les bases du point de tige, choisi des fils.

    Charlotte était douée, elle a fait vite et terminé son ouvrage à sa maison.

    Elle me l'a rendu, et je l'ai monté en petit coussin de porte.

    Un féroce pirate et un gentil nounours

    Elle revient vendredi, je suis sûre qu'elle voudra broder autre chose!

    Semaine raccourcie, profitez en bien, d'autant que le soleil devrait être de la partie.

     


    13 commentaires
  • Pas d'internet pendant une semaine!

    Et que fait on quand on est privé d'écran magique ?

    Eh bien on brode!

    Du coup, Francine Benoit, la soeur de Marie est terminée

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Et je me suis lancée dans la reproduction du marquoir de Marie Gelas.

    Pauvre Marquoir! Sale, poussiéreux, mité, troué, dans un cadre tout déglingué, il était destiné à finir à la poubelle, personne n'en aurait voulu

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Une fois démonté, on voit encore mieux l'étendue des dégâts

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Surtout dans le bas: angles et motifs totalement effacés, mais on voit encore la trace blanche du dessin des points originaux.

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Il va me falloir trouver un motif d'oeillet

    Francine Benoît et Marie Gelas

     

    Et surtout une couronne de roses, celle ci est vraiment en triste état mais avec son "Dieu voit tout" dans son centre, elle est un des éléments principaux du marquoir

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Les angles du haut seront plus faciles à reconstituer

    Francine Benoît et Marie Gelas

    J'ai choisi de le reproduire sur une toile marbrée en lin 16 fils/cm avec de la soie, ancienne ou  actuelle.

    Voici le début: deux alphabets qui n'étaient pas très compliqués à refaire

    Francine Benoît et Marie Gelas

    Passez une bonne semaine, on nous l'annonce ensoleillée

     


    11 commentaires
  • Il ne fait pas bien beau ni bien chaud ce 8 mai, mais Jolie-Françoise inaugure malgré tout son ensemble pied de poule de printemps

    Ensemble pied de poule pour Françoise Mai 1957

    Une jupe plissée et un boléro à col blanc en fin tissu pied de poule marine et blanc bordé d'un fin passepoil, en dessous une jolie guimpe ornée de dentelles

    Ensemble pied de poule pour Françoise Mai 1957

    Des petits boutons la ferment dans le dos

    Ensemble pied de poule pour Françoise Mai 1957

    Le modèle est tellement joli que je l'ai aussi cousu en marine et blanc

    Ensemble pied de poule pour Françoise Mai 1957

     

    Cette fois-ci, la guimpe est ornée de dentelle bleue et de deux boutons-fleur

    Ensemble pied de poule pour Françoise Mai 1957

    Laquelle version préférez-vous?

    Profitez bien de ce week-end prolongé.

    Une pensée spéciale à ma grande soeur Mamoudominique qui demain entame la dernière étape de son pélerinage de St Jacques de Compostelle.

    Vous pourrez suivre ses aventures sur son blog, qui est toujours dans les "Bulles de copines"

    J'espère qu'elle aura de beau temps et que tout ira bien.glasses


    15 commentaires
  • Malgré le temps maussade, que le soleil brille malgré tout dans vos coeurs en ce 1er Mai!

    Heureux 1er Mai

    Au mois de mai, Françoise revêtira un joli ensemble en mini pied de poule avec une guimpe ornée de dentelles

    Heureux 1er Mai

    Francine Benoît avance gentiment

    Heureux 1er Mai

    A bientôt!


    12 commentaires
  • Au départ, un beau "Tableau de famille" acquis lors d'une vente aux enchères, celui de la famille Débatisse, au XIXe siècle.

    Sept enfants, génial! Ce serait bien le diable si je n'arrivais rien à trouver de plus!

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    Cette Chronologie de famille a été brodée en 1897 par Marie, la petite dernière née en 1883, elle avait 14 ans

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    Un titre: Chronologie de famille, surmonté d'un petit oiseau

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    De chaque côté, deux Sacré Coeur qui ne sont pas identiques, des fleurs et des étoiles, l'ouvrage est bordé d'une jolie frise de feuilles stylisées

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    L'ouvrage est brodé en coton rouge sur du canevas fin.

    Bon, épluchons la liste de tous les participants de cette plongée dans le passé.

    Les parents d'abord: Jean Débatisse et Marguerite Brunelin.

    Je ne trouve rien qui corresponde sur le net.

    Ou plutôt si: un couple d'homonymes, mais les dates ne correspondent pas.

    Alors un par un, je cherche les enfants

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    Sur les sept, il y aura bien un descendant qui aura fait un arbre généalogique qui figurera sur un des nombreux sites dédiés à cette passion partagée par un grand nombre de compatriotes?

    Eh bien non...Rien sur cette branche de Débatisse ne correspond.

    Je fouille...et je tombe sur un article de presse, parlant d'une grande fête de "cousinade" de la famille Débatisse dans un petit village de la Loire: St-Priest-la-Prugne

    Pourquoi ne pas chercher là? 

    Au moins regarder si les deux noms de famille:Débatisse et Brunelin cohabitent à cette époque dans ce village?

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    Et là!!! Bingo!!!

    Plusieurs famille Débatisse, plusieurs Jean dont un correspond pour l'âge et une famille Brunelin.

    Marguerite, fille de Jean et Claudine Brunelin, cultivateurs, est l'aînée de 5 enfants, deux soeurs: Jeanne-Marie et Claudine, deux frère: Jean et Noël

    Elle a 21 ans quand elle épouse le 23 janvier 1861 Jean Débatisse, cultivateur.

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

    Leur première fille, Claudine (vraiment un prénom courant dans la famille!) naîtra le 8 décembre.

    Puis viendra Jean, le 15/2/1863

    Pierre le 26/2/65 qui ne vivra pas

    Et puis en 1866 -étrangement!-une deuxième petite fille qui sera prénommée Claudine comme son aînée!

    Que s'est-il passé ? Jean avait-il trop arrosé la naissance de sa deuxième fille et s'est-il trompé en indiquant le prénom?

    Toujours est-il que Claudine numéro 2 apparaît sous le nom de Joséphine dans le tableau de famille de Marie. Elle décèdera à 22 ans, en 1888

    Jean-Joseph en 1868 ne vivra que 20jours

    Noël naît le 15/9/1869

    Antoine 25/4/1871 vivra 11 mois

    Jean-Jeremy le 29/10/1873

    Marie le 11/8/1875

    Pierre, le 10/7/77 bizarrement, il ne paraît pas sur la broderie. Oubli involontaire ou volontaire? A-t-il fait quelque chose de grave qui l'a mis au ban de la famille? Il est pourtant mort en 1963

    Antoine le 30/4/1879 qui épousa une autre Marguerite Débatisse. Une lointaine cousine?

    Marie-Joséphine, née le 20/6/1880 mourra à 4 ans, en 1884

    Et enfin, la petite dernière: Marie-Antoinette née le14/6/1883 et qui nous offre cette belle chronologie de sa famille.

    Elle épousa le 11 aout 1906 Jacques Cornet, qui l'emmena vivre...je ne sais pas où!

    Je sais juste qu'elle est décédée à 91 ans, le 18 avril 1974 à Roanne.

    Elle a vécu les deux guerres mondiales, a connu l'ancien et le nouveau franc, les début de l'automobile, de l'aviation , les progrès du féminisme. Une longue vie bien remplie et que j'espère heureuse.

    Mais celle à qui je veux aussi rendre hommage, c'est sa maman, Marguerite Brunelin.

    De 21 ans à 43 ans, elle a porté 13 enfants, en a perdu 5.

    Elle a peut être même été grand mère en même temps que maman.

    A toutes ces femmes qui ont porté, élevé et perdu tant d'enfants, tout en travaillant du matin au soir aussi bien aux champs, à l'étable qu'à la maison, sans jamais une minute pour elles, je veux dire bravo et merci

    Famille Débatisse, St Priest-la-Prugne

     

     

     

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires