• Le cahier de chansons de Roger Martine

    101 ans aujourd'hui que la Grande Boucherie est terminée...

    Le cahier de chansons de Roger Martine

    Roger Martine est peut être parti la fleur au fusil, comme les autres, ne se doutant pas que cette guerre durerait 4 longues années.

    Mais peut être aussi était-il trop jeune pour partir dès le début de la guerre et n'a fait que la dernière année, ayant commencé ce cahier le 6 janvier 1918

    Avait-il même emmené ce cahier de chansons, pour chanter dans le train qui l'emmenait au front? Le soir dans sa tranchée? 

     

    Le cahier de chansons de Roger Martine

    Romances sentimentales à la mode comme le célèbre "Femmes, que vous êtes jolies" chanté il me semble par Jean Sablon, et "Prenez garde aux yeux bleus"

    Le cahier de chansons de Roger Martine

    Chansons plus osées et égrillardes comme "Les aventures d'un pompier" ou "La cheminée de Simone"

    Le cahier de chansons de Roger Martine

    Chansons très anti allemandes et anti prussiennes comme "Prussiens vous n'êtes pas des Hommes" ou à la gloire des poilus comme "Rien n'est trop beau pour un poilu", chant de guerre connu de tous avec le texte au complet, le célèbre "Chant du départ"

     

    Le cahier de chansons de Roger Martine

    Et puis "Le dernier soir" qui raconte l'envoi de lettres d'un soldat à sa femme, mais malheureusement il ne reviendra pas de la guerre

    Le cahier de chansons de Roger Martine

    Roger Martine était aussi philosophe :

    "L'Amour est salutaire avec sobriété

    Impur il est fatal et détruit la santé"

    Le cahier de chansons de Roger Martine

    Ce cahier,chiné il y a quelques années sur une brocante tourangelle, est écrit à la plume d'une très jolie écriture, ce qui laisse penser que Roger n'était probablement pas un paysan, comme beaucoup de ceux qui sont partis. Le marchand n'a rien pu me dire sur lui. J'espère juste qu'il est revenu sain et sauf.

    Noël 1918 a dû être le plus beau de leur vie pour ceux qui sont revenus vivants ainsi que pour leur famille, même si tous avaient souffert de la disparition d'êtres chers durant ces quatre interminables années de guerre

    Le cahier de chansons de Roger Martine

     

     


  • Commentaires

    1
    Lapetiteroberose
    Lundi 11 Novembre à 09:57

    Mais c'est un trésor ce cahier !!

    L'écriture est très belle, c'est vrai. Les instituteurs de l'époque, étaient très très exigeant sur l'écriture. Sa beauté ne donne donc pas d'indication sur l'origine sociale de Martine Roger. L'exigence était la même en ville qu'à la campagne.

    Un proverbe ne dit-il pas que "l'écriture est la science des ânes" ?

    Ceci dit, comment une famille peut-elle vendre une si belle chose, chargée de tant de souvenirs.

    Bises,

    2
    marny
    Lundi 11 Novembre à 10:29

    superbe et en effet comment peut on se séparer d un tel trésor d écriture  ,                           tenté de te joindre ce matin  ..en vain                                                                                                bise très fort

      • Lundi 11 Novembre à 10:54

        J'étais en balade avec les lutins et Wifi! Si tu veux appelles moi entre 14h et 16h.

    3
    Tantann
    Lundi 11 Novembre à 11:07
    Bel hommage en souvenir des soldats et des populations qui ont enduré cet épisode affreusement éprouvant du début
    du 20ème siècle.
    Des traces en reste dans ma mémoire au travers de mes lectures et au travers des récits de mes arrière grands parents et de mes grands parents qui eux étaient enfants.
    Bon lundi en méditant sur la bêtise humainet en sachant que 25 ans plus tard on a remis ça.
    Amitiés
    4
    Edwige-Vivige
    Lundi 11 Novembre à 11:51

    Une belle écriture comme avant où les lettres formées étaient un bel exercice. Exercice demandé par les instituteurs. Ce cahier a peut-être été oublié lors du déménagement d'une maison. J'ai du mal à croire que l'on puisse se séparer d'un tel souvenir contenant la vie d'un homme, ses envies, ses écrits, ses aspirations. Ils chantaient peut-être tous le soir pour oublier l'horreur.

    Mon grand-père a été à Verdun et aux Dardanelles. ma grand-mère qui me parlait de lui disait qu'il n'avait presque rien raconté.

    Merci pour ce partage historique. Ne pas oublier.

    Grosses bises

    5
    Lundi 11 Novembre à 12:17

    D'accord aussi pour dire que les paysans avaient une belle écriture, les instituteurs leur apprenaient la calligraphie.

    C'est un document précieux. J'ai aussi un cahier de chansons anciennes mais pas d'un poilu, l'écriture est belle mais les chansons me sont inconnues.

    Femmes que vous êtes jolies va me rester en tête toute la journée. Marcel Amont en son temps avait repris des chansons anciennes j'ai le disque, il chantait celle là et entre autre La caissière du grand café.

    Bel hommage en cette journée du 11 novembre.

    Bonne journée.

    6
    Lundi 11 Novembre à 12:19

    Je relève aussi le prénom Martine qui en ce temps se donnait aussi aux garçons, j'ignorai !

      • Lundi 11 Novembre à 12:21

        Je suppose qu'il s'agissait de son nom de famille, mais d'après ce que tu marques, ce n'est pas sûr!

         

    7
    Lundi 11 Novembre à 12:20

    Quoiqu'on ne sait pas si c'est son prénom Martine... mais peut-être Roger, je ne sais pas.

    8
    Babeth-Lili
    Lundi 11 Novembre à 14:00

    C'est très émouvant ce cahier si bien calligraphié. Peut-être était-il lui-même instituteur ?

      • Lundi 11 Novembre à 14:13

        Qui sait? Je n'ai rien retrouvé sur lui...

    9
    Amélie
    Lundi 11 Novembre à 14:17

    En troisième, un projet du collège a amené ma fille a faire des recherches sur les poilus. Elle est donc allée sur un des sites dont elle se souvient - mémoire des hommes- et a cherché Martine Roger et Roger Martine. Il n'en ressort rien. On peut donc espérer qu'il s'en soit sorti vivant.

    Beau dimanche

      • Lundi 11 Novembre à 14:33

        Il y a eu un Roger Martine, grand joueur de rugby, mais né en 1930 et sinon plusieurs Martine Roger, mais ce sont des femmes et nées bien plus tard. Moi non plus je n'ai rien trouvé...

         

    10
    Lundi 11 Novembre à 15:28
    Témoignage très émouvant, merci
    Biz
    La cocotte de kiev
    11
    MCLaude 47
    Lundi 11 Novembre à 19:13

    Tu nous as  encore trouvé une pépite !!! C'est vrai que nos anciens écrivaient remarquablement bien, mon Grand Père avait une fort belle écriture et en ce jour du 11 novembre j'ai une pensée (grosse et filiale )  pour lui mais aussi pour tous ceux qui ont perdu leur vie sur les champs de bataille.

    Merci et bissssssssssss Marie-Libellule

    12
    Lapetiteroberose
    Lundi 11 Novembre à 23:39

    Et si ce beau cahier avait été écrit par une fille prénommée Martine dont le nom de famille était Roger ?

      • Mardi 12 Novembre à 07:14

        Je ne pense pas qu'une fille aurait fait le dessin de la première page, ni retranscrit des chansons grivoises genre "la cheminée de Simone" Ca doit être vraiment le cahier de chansons d'un poilu.l

    13
    Lapetiteroberose
    Mercredi 13 Novembre à 18:01

    Les dessins airaient pu être fait par une petite fille : la guerre n'a pas eu lieu que dans les tranchées et il y a eu beaucoup de victimes parmi la population civile, beaucoup d'exactions aussi dont des femmes et des enfants et des personnes âgées ont fait les frais.

    Il est vrai que les paroles des certaines chansons laissent à penser qu'il s'agit de textes pour soldats et pas pour des enfants de Marie !

    14
    Megane
    Vendredi 15 Novembre à 15:19
    Une belle trouvaille . J'adore la calligraphie
    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :